Propriétaire : louer un logement vide ou meublé, que choisir ?

La fiscalité des revenus fonciers a des conséquences sur la rentabilité d’un investissement locatif. Opter pour la location meublée peut représenter un choix fiscal intéressant pour un propriétaire, tandis que le recours à la location d’un logement vide peut dépendre des travaux envisagés dans l’appartement ou dans l’immeuble en lui-même.


Location meublée ou logement vide : quels impacts sur le bail ?

En tant que propriétaire, choisir la location meublée en lieu et place de la location d’un logement vide aura tout d’abord un impact sur la durée du bail .

Pour la location d’un logement vide, le bail initial sera de 3 ans et le locataire devra respecter une durée de préavis normale de 3 mois s’il souhaite quitter le bien qu’il loue. Lors de la location d’un logement meublé, le propriétaire ne pourra pas signer un bail supérieur à 1 an. Par ailleurs, le délai de préavis en cas de départ du locataire ne sera que d’un mois.


Les différences fiscales entre les deux régimes

En fonction du choix effectué en tant que propriétaire, vous serez concerné par une fiscalité différente.


• Location meublée : les loyers encaissés dans le cadre d’une location meublée seront considérés comme des revenus industriels et commerciaux, et donc taxés dans cette catégorie. L’avantage en tant que propriétaire est de pouvoir déduire chaque année des loyers perçus un amortissement comptable du bien. Ainsi, avec une durée d’amortissement moyenne de 25 ans, vous pourrez décompter de vos loyers 1/25e du prix d’achat de l’appartement par an.


• Location d’un logement vide : les loyers encaissés sur la location d’un logement vide seront imposés dans la catégorie des revenus fonciers. Le propriétaire pourra déduire un certain nombre de charges (intérêts de l’emprunt contracté pour acquérir le bien, travaux éventuels, charges de copropriété…) des revenus encaissés. Le solde se verra ensuite appliquer une fiscalité correspondante à la tranche marginale d’imposition du propriétaire.


Comment choisir le bon régime ?

La fiscalité est importante dans le cadre de votre investissement immobilier. Néanmoins, il convient aussi de tenir compte des attentes du marché pour être sûr de ne pas subir de périodes de vacance. Ainsi, un studio destiné à une cible étudiante trouvera plus facilement preneur en location meublée qu’un appartement plus grand, à destination d’une famille. Dans ce deuxième cas, le propriétaire devra s’adapter aux besoins d’un couple avec enfants, qui détiendra souvent de nombreux meubles issus de ses logements précédents.

Le choix d’une location en logement vide peut également être dicté par la somme des travaux à accomplir, ces derniers pouvant permettre de réaliser un déficit foncier imputable sur l’imposition générale, diminuant le poids de la fiscalité du propriétaire.





Nom de l'auteur : Roomlala

Articles similaires
Avantages Pass Premium
10 x plus de chances de trouver une location
Je deviens Premium
 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir un meilleur service. Lire notre politique d'utilisation des cookies.